Le tourisme

Après la crise de 2020, un plan d’action pour faire du Cap une destination d’excellence. Considérer que 2020 est une saison blanche. Une saison à passer en pertes et profits et redémarrer, si possible, la saison à venir à partir d’une stratégie volontariste. C’est l’avis unanime des professionnels et des élus du Cap.

La saison 2020, frappée par le virus, aurait dû être l’an 1 d’une nouvelle dynamique. 

En mars 2020, la communauté de communes du Cap Corse a voté son Plan de développement touristique. Il est l’aboutissement d’un travail concerté entre les élus et les acteurs du secteur. Le bureau d’étude Diathémis, chargé de le mener à bien, y préconise quatre axes stratégiques :faire du Cap, une destinationtouristique valorisant toutes ses spécificités (nature, culture, patrimoine) ; soutenir une offre locale qui mise sur les productions du territoire (circuits courts) et un emploi local ; mettre en place une politique marketing coconstruite avec les territoires de la communauté d’agglomération de Bastia et la communauté de communes du Nebbiu Conca d’Oru ; faire du numérique le point central de l’organisation, des métiers et des outils du nouveau projet touristique.

L’Office de tourisme intercommunal du Cap Corse, créé fin 2018, est chargé d’appliquer ces orientations et de les décliner en 34 actions concrètes. L’OTI a pour mission, par exemple, d’étudier la faisabilité d’une filière « bien-être dans le Cap Corse », d’aider à la promotion des producteurs locaux, de participer au développement du vélotourisme.

En 2015, la fréquentation du site de la communauté de communes du Cap Corse atteignait le chiffre élevé de 104 000 consultations par an avec un grand intérêt pour les rubriques à caractère culturel, patrimonial et sportif (rando-culture, informations touristiques, découverte du patrimoine, etc…). En 2019, sur 77 000 visites, 52 % se font sur mobile, 10 % sur tablette et 38 % sur ordinateur.A côté du site de la communauté de communes, celui de l’OTI a enregistré 20 000 consultations en 2019 (51 % sur PC, 39 %sur mobile, 10 % sur tablette). Les deux sites se complètent harmonieusement, surtout dans la valorisation des spécificités capcorsines (nature et patrimoine). 

Par ailleurs les initiatives de l’office de tourisme ont grimpé d’un cran avec sa forte présence sur les réseaux sociaux. Pour le directeur de l’office intercommunal du Cap Corse, Patrick Saliceti « la fréquentation des sites internet d’information sur le territoire est révélatrice de la tendance. En effet, de nos jours le « smart phone » occupe une place de premier ordre en tant que guide du voyageur comme en témoignent les chiffres du site internet de la communauté de communes et ceux de l’office de tourisme. Le « smart phone » permet de se repérer sur le terrain, d’obtenir des informations rapidement, de lire les différents avis avant de se rendre dans un établissement, de télécharger des applications pratiques etc. » Toutefois cela n’a pas empêché l’office de tourisme, en 2019, de renseigner directement 9 269 personnes (5000 en 2012).L’office utilise, depuis 2020, le Système d’Information Touristique de la Corse (Tourinsoft) proposé par l’Agence de tourisme de la Corse. Son but : gagner en rapidité dans la diffusion de l’information auprès des visiteurs mais également auprès des professionnels du tourisme. Une façon concrète et connectée de tisser des liens entre tous les acteurs du secteur pour façonner collectivement l’image touristique du Cap Corse.