Olmeta

Informations pratiques

Mairie :
Lieu-dit Piezze – 20217 Olmeta-di-Capocorso

Horaires :
Le samedi matin de 9 h 30 à 11 h 30

Contact : 
Tél : 04 95 37 84 04
Fax : 04 95 37 84 04
Mail : olmeta.capocorso@wanadoo.fr

Olmeta

Informations pratiques

Mairie :
Lieu-dit Piezze – 20217 Olmeta-di-Capocorso

Horaires :
Le samedi matin de 9 h 30 à 11 h 30

Contact : 
Tél : 04 95 37 84 04
Fax : 04 95 37 84 04
Mail : olmeta.capocorso@wanadoo.fr

Présentation

Olmeta, 143 habitants permanents (2020), étend son territoire sur 2257 hectares (22,6 km²) qui commence à la côte et grimpe jusqu’au Monte Stellu (1307 m). Le maximum démographique a été atteint en 1876 avec 528 habitants. Durant les années 60, lors de l’exploitation massive du minerai d’amiante à Canari, le village a connu un moment d’embellie démographique avec 340 habitants en 1963. Puis la lente érosion a repris jusqu’en 1990 (104 habitants). Depuis, la commune enregistre une reprise encourageante.
La commune compte six hameaux (dont la marine de Negru) qui s’étagent jusqu’à 400 m d’altitude.

Le site du village est occupé depuis la préhistoire. Des peintures rupestres datant du IIe millénaire av. J.-C. ont été répertoriées à la Grotta Scritta (« grotte écrite »). Le site est en cours d’acquisition par la commune. Une reconstitution en résine sera, ensuite présentée au public dans le cadre d’un musée actuellement en projet.

La commune, située au début de la côte ouest du Cap après Farinole et avant Nonza, a profité de sa proximité avec les vastes plaines des Agriates. Les hommes y allaient cultiver les céréales. Le territoire de la commune était planté en châtaigniers et en oliviers. Le maraîchage s’étendait sur les nombreuses planches de culture aménagées près des maisons. Les denrées étaient acheminées à Saint Florent et à Bastia par la montagne.

Olmeta faisait partie de l’évêché de Nebbio. L’église Saint Césaire (début XVIe siècle) ainsi que trois chapelles sont encore régulièrement entretenues, dont celle de Saint Erasme (XIe siècle) sur le chemin qui mène au Monte Stellu.

Olmeta possède aussi sa « vallée sauvage », très encaissée et au maquis dense. Par ailleurs, une zone naturelle maritime a été délimitée en 1975. Elle possède des fonds riches et variés : poissons et posidonies y sont protégés. La pêche y est interdite. En saison, promenades, randonnées, pêche en rivière dans un torrent de montagne sont au programme.

La commune, riche de son capital naturel et patrimonial, entend le valoriser à travers un développement touristique maîtrisé et respectueux de l’environnement.

Découvrir

C’est à hauteur de tour qu’il faut découvrir Olmeta.

Très exactement à la marine de Negru, sur le chemin de terre qui domine la mer, au-dessus de la plage de galets noirs (d’où son nom). Cette « marine noire » séduit par son côté brut, sauvage. La tour génoise du XVIe siècle que rien ne paraît entamer, la petite maison de pêcheur au toit de lauzes, le pont à deux arches qui sera reconstruit, la falaise qui borde la plage : tout ici est sans apprêt et raconte un Cap Corse éternel.